Répertoire 
Vidéo, Audio 
Critiques, médias 
Calendrier 
Espace PRO 
Contact 
Amis 

 

 

 

 

 

 


E
nglish


Italiano


Pусский

 

 

 

 

 

 

 

 

Elena  Gabouri

 

    mezzo-soprano

 

 

Imprimer  

                                                  

 "Quelle belle découverte !"  (« Aida », Arènes de Vérone 2012)

"Le tempérament scénique d’un charisme indéniable" G.Villani pour L'Arena

 "Grand caractère de l'Amneris d'Elena Gabouri, qui a un instrument vraiment impressionnant : puissant, incisif, corsé"
M.-T. Giovagnoli per MTG Lirica

"Extraordinaire Madame de la Haltière, pleine d'esprit et d'abattage, d'Elena Gabouri."  J.Bonnaure pour Opéra Magazine

Native de Saint-Pétersbourg, mezzo-soprano Franco-Russe, Elena Gabouri fait ses études au Conservatoire National Supérieur de sa ville natale avec Tamara Novitchenko (professeur d'Anna Netrebko); puis à celui de Paris (CNSM). Elle se perfectionne auprès d’Isabel Garcisanz à L'École Normale de Paris, où elle remporte le Prix de Concertiste à l'Unanimité avec Félicitations du Jury. Ses prix de concours: Grand Prix du Concours de Vivonne 2005, 1er Prix au Forum Lyrique d'Arles 2004, 2ème Prix et Prix du Public au Concours des Pays Catalans 2005, Prix du Jury au Concours de Canari 2003, 2ème Prix au Concours Ramfis 2011.

Sa renommée internationale commence en 2012, quand elle débute aux Arènes de Vérone le rôle d’Amneris dans « Aida » de Verdi sous la direction de Daniel Oren. Son succès l’amène aux engagements de rêve pour une mezzo verdienne : pour le Centenaire du Festival des Arènes de Vérone en 2013, ainsi que pour le Bicentenaire de Verdi, elle chante de nouveau Amneris (Oren/Domingo/Mehr-Wehrbelt – La Fura dels Baus) et fait la prise de rôle d’Azucena dans « Le Trouvère » de Verdi (Carella – Zeffirelli)

En France, pour l'année Verdi, elle participe à l’émission « La boîte à musique » de Jean-François Zygel sur France 2, avec les airs du « Trouvère ».

Elena Gabouri interprète le répertoire dramatique comme Ulrica dans "Un Bal Masqué" de Verdi aux Arènes de Vérone en 2014 (Battistoni – Pizzi), Amneris dans "Aida" pour Sugi Opera au Séoul Arts Center (Corée du Sud) en 2014 (Bisanti – De Carlo) et au Festival d’Aspendos (Turquie) en 2014 (Gagliardo – Manizade), La Princesse de Bouillon dans "Adriana Lecouvreur" de Cilea au Théâtre de Sassari (Sardaigne) en 2014 (Battistoni – Stefanutti), Madame de la Haltière dans "Cendrillon" de Massenet à l'Opéra de Massy en 2010 (Rouits – Duffaut), La Zia Principessa dans "La sœur Angelica" de Puccini au Wexford Festival (Irlande) en 2008, Kabanicha dans "Katia Kabanova" de Janacek (Kudela – André Engel) entre 2010 et 2015 à Operadagen Rotterdam, Madrid, Quimper, Marseille, Besançon, Clermont-Ferrand, Paris (Les Bouffes du Nord), ainsi que pour l’enregistrement de France Musique, TV France 3 et un DVD.

Au Royaume-Uni, en 2007, Elena Gabouri a fait l'enregistrement CD du "Violon de Rotschild" de Fleishmann (Marfa) avec the Liverpool Philharmonic et le chef Vassily Petrenko.

La saison 2015-16 elle est Azucena dans "Le Trouvère" de Verdi à l’Opéra de Lille et Caen et au Grand Théâtre de Luxembourg (Rizzi-Brignoli – Brunel), Ulrica dans "Un Bal Masqué" de Verdi à Séoul Opera Center (Goldstein – Bellotto) pour Sugi Opera (Corée du Sud), Amneris dans "Aida" de Verdi à l'Opéra National d'Athènes ( Mikhailidis – Castiglione). Elle chante dans la 9ème de Beethoven avec l'Orchestre National de Lille sous la baguette de Jean-Claude Casadessus, avec lequel elle chantera le Requiem de Verdi en été 2017 et "Alexandre Nevski" de Prokofiev et "La Rhapsodie pour Alto" de Brahms en 2018.

Dans la prochaine saison 2017-2018, Elena Gabouri fera ses débuts aux USA (Opéra de Seattle) et en Australie (Opéra de Sydney), avec son rôle de prédilection, Amneris dans "Aida" de Verdi. Elle continuera avec le rôle d'Azucena dans "Le Trouvère" de Verdi en 2019 aux USA.

RépertoireVidéo, AudioCritiques, médiasCalendrierEspace PROContactAmis

Copyright (c) 2007-2016 ABEYLIA  Tous  droits  réservés.